Reconstructible – Comment refaire sa résistance

Savoir faire une résistance pour son reconstructible – Promovap vous detail le process pas à pas

C’est facile si vous suivez ce guide

Comment (re) faire sa résistance ?

Apprendre à faire une résistance – reconstructible

Une résistance de cigarette électronique peut être jetable, comme une résistance que l’on visse sur le clearomiseur ou réutilisable, en remplaçant simplement le coton, on appelle ce type de réservoir, un atomiseur reconstructible. Avant de rentrer dans les détails…la minute culturelle…

Reconstructible – Comment refaire sa résistance

Savoir faire une résistance pour son reconstructible – Promovap vous detail le process pas à pas

C’est facile si vous suivez ce guide

Apprendre à faire une résistance – reconstructible

Une résistance de cigarette électronique peut être jetable, comme une résistance que l’on visse sur le clearomiseur ou réutilisable, en remplaçant simplement le coton, on appelle ce type de réservoir, un atomiseur reconstructible. Avant de rentrer dans les détails…la minute culturelle…

Sacré Charlemagne !!!!

Revenons un peu sur les bancs de l’école, on va parler (vite fait, je vous rassure) de la loi d’ohm, qui sera essentielle pour se lancer dans le reconstructible. La loi d’ohm se caractérise par 3 éléments nommés par les lettres U, R et I.

U : Tension exprimé en volt (V)

R : Valeur de la résistance en ohm (Ω)

I : Courant traversant la résistance en ampère (A)

Pour les matheux !

Pour moi !

Il existe différentes sortes d'atomiseurs reconstructibles :

Le RDA – DRIPPER – RDTA

 

Dripper

Comme son nom l’indique, le dripper (goutte à goutte en anglais) est un atomiseur qui ne possède pas de réservoir. Le vapoteur devra régulièrement imbiber le coton présent à l’intérieur de la résistance ou des résistances (coil en anglais). Ce type d’atomiseurs est peu pratique, il vous obligera à avoir sur vous votre flacon de e-liquide mais par contre il offrira, grâce à sa chambre d’atomisation, (cloche avec drip tip) un rendu de saveurs exceptionnel ainsi qu’un beau volume de vapeur suivant le modèle.

Le RTA ou Atomiseur tank

A l’instar du Dripper, le RTA fonctionnera de la même manière, il accueillera un ou deux coils contenant du coton imbibé de e-liquide mais qui cette fois sera immergé dans un réservoir qui permettra au coton d’être constamment en contact avec du e-liquide. Il offre également d’excellente restitution des saveurs et une bonne production de vapeur.

Le RDTA ou Dripper avec réservoir

Le RDTA est un dripper avec un réservoir, principalement dessous. Il offre les avantages du dripper sans les inconvénients. Le coton de la résistance viendra plonger dans le réservoir situé sous la chambre d’atomisation (Top cap).

Les outils indispensables - Reconstructible e-cigarette

Pince céramique

Pour retravailler son coil.
Disponible ici

Pince coupante

Pour couper l’excédent de fil
Disponible ici

Ciseaux

Pour couper l’excédent de coton
Disponible ici

Tournevis

Pour serrer les vis des posts
Disponible ici

Tige Micro-Coil

Pour avoir le diamètre voulu
Disponible ici

Box électronique

Pour contrôler la valeur du coil

Une résistance ou coil de reconstructible est un fil d’acier résistif que l’on forme en l’enroulant autour d’un axe pour créer une sorte de ressort. Le plus souvent en Kanthal ou en Nichrome (NI80), ces alliages auront une valeur en ohm différente suivant certains paramètres :

– Le diamètre du fil, + il est épais, + la valeur du coil est basse (ex. : 0,5ohm)
– La matière utilisée, Le NI80 fera des coils plus bas en ohms et plus réactif que le Kanthal.

– La longueur du fil. Plus vous utiliserez de longueur, plus haute sera sa valeur. (ex. :1ohm)
– Le nombre de coil. Si un coil fait 0,4ohm, deux coils feront 0,2ohm.

Un coil se façonne en enroulant un fil résistif autour d’une tige micro-coil afin de créer une sorte de ressort. Prenez une longueur de fil suffisante, une dizaine de centimètre, et faite entre 5 et 7 tours autour de l’axe suivant la valeur que vous recherchez. (Plus vous ferez de tours, donc plus vous avez de longueur de fil, plus la valeur du coil sera haute).
coil-reconstructible DIY

Si vous n’arrivez définitivement pas à enrouler votre fil, il existe des coils déjà pré-roulés qui vous faciliteront la vie.
Commencez un montage avec un coil pour débuter, c’est plus simple. Lorsque votre coil est formé, dévissez les vis du plateau de montage de votre atomiseur et glissez une patte dans la partie du positif et l’autre dans la négative et resserrez les vis. (Le positif est isolé par un isolateur blanc)
Si vous n’arrivez définitivement pas à enrouler votre fil, il existe des coils déjà pré-roulés qui vous faciliteront la vie.
Commencez un montage avec un coil pour débuter, c’est plus simple. Lorsque votre coil est formé, dévissez les vis du plateau de montage de votre atomiseur et glissez une patte dans la partie du positif et l’autre dans la négative et resserrez les vis. (Le positif est isolé par un isolateur blanc)
Quand votre coil est stabilisé à la valeur souhaitée, passez au cotonnage. Le cotonnage est le fait de mettre le coton dans son coil. Prenez une bande de coton pas trop grosse, au risque de déformer son coil et d’empêcher la bonne irrigation du coton et d’avoir un goût de brûlé, ni trop peu pour ne pas avoir de projection de e-liquide.

Le Coton

L’utilisation de coton est le passage obligé quand on passe au reconstructible et que l’on souhaite atteindre le summum gustatif avec ses e-liquides.

Un peu d’histoire… les premiers cotons utilisés dans la vape il y a quelques années, se limitaient à une seule sorte de coton : le coton cardé. Principalement utilisé dans les blocs chirurgicaux pour sa pureté, le coton cardé a trouvé sa place dans les atomiseurs reconstructibles.

Assez difficile à travailler, il fallait un peu de pratique et d’expérience pour doser correctement la quantité de coton sans arracher ce dernier qui était fragile.

Maintenant, une multitude de cotons différents ont envahi le marché de la cigarette électronique et sont spécialement conçus pour la vape.

Passons en revue les différents types de cotons, il existe 2 grandes familles :

Le coton : Le coton a trouvé sa place dans le monde de la vape pour sa pureté et le fait qu’il ne soit pas traité avec des produits chimiques (c’est mieux quand on ne veut pas avoir un goût d’eau de javel…). Il est principalement utilisé dans des RTA car ses excellentes propriétés d’absorptions en font un allié indispensable pour ne pas risquer d’avoir d’horribles Dry Hit.

La fibre : La fibre quant à elle, est plutôt employée dans des RDA ou Dripper car elle a une résistance à la chaleur plus importante que le simple coton du fait des montages puissants que demandent certains drippers. Il existe sur le marché de la vape, des cotons alliant coton et fibre qui s’adapteront sur tout type d’atomiseurs reconstructibles.

Il existe différentes formes de coton :

– sous forme de Pad (carré de coton) qu’il suffira de découper à la bonne largeur ;

– en lamelle ou boudin, en le séparant sur la longueur ou en l’enroulant avec les doigts,

– et en lacet, sorti depuis peu, idéal pour les débutants puisqu’il est déjà parfaitement dosé (suivant le diamètre de votre coil) et s’insérera facilement dans celui-ci, à l’aide d’un morceau de plastique semblable à un lacet de chaussures.

Il existe un nombre impressionnant de coton, à vous de trouver celui qui vous convient le mieux suivant votre matériel et vos désirs.

Problèmes & Solutions

P. J’ai un goût de brûlé dès le début.
P. La valeur de mon coil varie tout le temps.
P. J’ai des fuites par l’air flow (arrivée d’air) sur mon RTA.
P. La vapeur est beaucoup trop chaude.
S. Vous avez probablement trop mis de coton dans le coil, refaites un cotonnage en mettant moins de coton.
S. Vérifiez que vos vis soient bien serrées et que le coil ne touche pas la cloche d’atomisation ou les plots de montage.
S. Vous n’avez pas mis suffisamment de coton dans les encoches recevant le coton de votre plateau de travail. Faites un coil avec un diamètre plus grand afin d’avoir plus de coton à mettre dans les encoches.
S. Si la vapeur est trop chaude, c’est peut-être que la valeur de votre coil est trop basse. Procurez-vous soit un coil pré-roulé avec la valeur de coil qui vous convient ou prenez un fil plus fin afin d’avoir une résistance plus haute et de baisser la puissance de votre batterie.
Si le problème persiste, c’est sûrement que votre atomiseur ne convient pas à votre façon d’inhaler. Vous inhalez la vapeur en inhalation indirecte (comme une cigarette traditionnelle) alors que vous êtes sur un atomiseur prévu pour l’inhalation directe, la vapeur vous brûlera les lèvres.

Découvrez notre offre de reconstructible

offres discounts pour le vapotage

Découvrez les avantages sur le matériel – Réservoir – E-liquide – DIY – Reconstructible – Chargeur et accu